le Dieu Impatient

Blog

« Écrire ! Verser avec rage toute la sincérité de soi sur le papier tentateur, si vite, si vite parfois que la main lutte et renâcle, surmenée par le dieu impatient qui la guide… »
Colette, La Vagabonde

 

26 Juin Une fossette…

Quand elle sourit, un léger pli se forme juste en dessous de sa bouche, qui creuse dans son visage un petit abîme délicieux et mystérieux. Je sais qu’il est l’un de ses premiers charmes qui ont ravi mon cœur, il y a déjà un peu plus de trente ans aujourd’hui. Comme on est encore assez aveugle ou mal-voyant quand on est jeune, je n’y voyais peut-être pas grand-chose de plus qu’une étincelle de subtilité qui se gravait alors dans sa chair. Aujourd’hui, je commence à mieux comprendre. Cette fossette cachait aussi une vulnérabilité, et son enfouissement révélait aussi que la profondeur...

Lire la suite...

11 Juin La femme et l’écriture

Les mots qui poussent et s’imposent sur la feuille, alors que je n’ai aucune idée de ce qu’ils voudront dire ce soir. Pour le dire autrement, j’ignore encore sur lequel de mes nombreux fils ils vont tirer, le choix ne manque pas car mes tourments ne se taisent pas. Cela m’étonne parfois, quand j’y pense un instant, car la vie actuelle est bien remplie par l’accomplissement de mes actions. Et pourtant, je sais très bien que cela ne suffit pas. Le vide est trop grand pour pouvoir être comblé. Les tourments sont toujours les mêmes, depuis des années. La foi chrétienne n’y...

Lire la suite...

04 Juin Les baskets roses

Des heures à marcher sous une pluie battante. Nos pas épuisent trop lentement les kilomètres qui glissent en silence sous le goudron des départementales et des communales, ou plutôt sur les sols pierreux et boueux des chemins qui longent les champs. Ceux-là, je les préfère, et de loin. Parce qu’ils me plongent dans la verdure, qu’ils me font remonter le fil sinueux des sentiers, contourner les étangs, suivre le cours des rivières, traverser des forêts… D’ordinaire, quand je suis comme ça en pleine nature, je vibre. Je sais que je suis à ma place. Qu’au frottements de mes pieds sur les...

Lire la suite...

28 Déc Mes demandes à l’ange

Elles sont en moi, elles tournent en spirales autour de mes artères, occupent toutes les parcelles de mon corps jusqu’au plus petit atome. Profitant des journées trop calmes et confinées de cette fin d’année, mes questions m’assaillent et ne me laissent plus tranquille. Sans que je leur trouve davantage de réponses. Cela fait bien quelques jours pourtant, la fatigue refluée, que je les guette. Au creux du sommeil, dans les hauteurs d’un rêve, au détour d’un chemin de forêt, ou au fil des emails. Comme je sais la nuit plus propice en messages et en songes, je ne m’endors plus sans envoyer...

Lire la suite...

15 Sep Éternel féminin

Où es-tu ? La tête me tourne un peu, c’est normal à cette heure… Je ne sais presque plus si cette question m’est adressée, ou si c’est moi qui la pose. Cela fait si longtemps que certaines questions tournent sans réponses. Et si j’écris au pluriel, c’est plutôt par pudeur car en fait, il n’y a sans doute qu’une seule question. Et peut-être pas de réponse. Je ne cherche pas Dieu. Ce n’est pas de Lui dont il s’agit. Je ne le cherche pas. En tout cas pas ce soir, pas comme ça. Je ne doute pas de lui. Ce que j’ignore, ce sont ses plans et...

Lire la suite...

16 Août L’ange du soir

La journée tombe et s’achève en hésitant ses clartés couchantes : Y aura-t-il des reliefs terrestres qui auront su retenir sa lumière et les éclats du jour ? L’aurore est un envol vers l’éternité que midi ne retiendra pas. C’est toujours le même écroulement vers le soir, avant l’extinction définitive et l’espoir du lendemain. Pardon lecteur. Je suis fatigué. Énervé et contrarié par les médiocrités de nos frères (surtout des miens). Pas assez lucide ni capable ce soir d’écrire mieux. Car pourtant, il y a de l’idée. Alors je vais une nouvelle fois m’en remettre au sauveur du jour et de la nuit, au...

Lire la suite...

25 Juil L’ange de l’écriture

Je voudrais me lancer de là où je suis, et voir si l’air va me porter, et où il m’emportera. J’ai peur de la chute, comme de sauter ridiculement pour chuter lourdement quelques mètres plus bas. Je me dirai alors que ce n’était pas le bon jour, une fois de plus. Et je reporterai à plus tard. À ce jour où des anges venus du ciel déploieront leurs grandes ailes à ma rencontre, révélant la venue de l’un d’entre eux qu’ils déposeront devant moi. Ils lui feront une haie d’honneur, applaudissant de leurs mains célestes et riant de toutes leurs gorges....

Lire la suite...

27 Mai Nos anges se parlent entre eux

Heureusement pour eux, point n’est besoin de conciliabule. Leur job, c’est de se faire comprendre de ceux dont ils ont la charge et la protection. C’est-à-dire de nous. De toi. De moi. Toi, je ne sais pas. Mais moi, je lui souhaite bien du courage, à mon ange. Car tout à l’heure, quand ce texte est venu affleurer dans ma tête, je m’en suis rendu compte pour la première fois. Je suis champion quand il s’agit de convoquer les anges et de les envoyer en mission. Comme un vulgaire contremaître. Je leur bourre la tête de mes messages et de mes intentions....

Lire la suite...

20 Mai Nager dans l’air

Un air tellement épais qu’il n’est pas étonnant qu’en tirant mes bras en brasses, comme dans l’eau, j’avance en plein air. Que c’est simple et beau ! Tout à l’heure, j’ai vu mes parents, ils m’attendaient dans leur solitude et leur attente et leur espoir. L’ordre du salon était inversé, mais je ne m’inquiète pas car je sais que les rêves ont une logique qui nous échappe, heureusement. Maman assise près de la cheminée, la télé éteinte pour une fois. Elle a sans doute compris que l’ennui, ce soir, était vaincu par autre chose. Papa, occupé quelque part en cuisine ou en salle-à-manger, a...

Lire la suite...