Une fossette

13 Mai Une fossette

C’est une fossette qui se creuse à chaque sourire. C’est une petite étoile qui scintille d’un éclat presque mystérieux et surtout charmant, juste en dessous de sa bouche. À droite quand je la regarde, c’est à dire à gauche sur son visage, mais nous ne sommes pas encore assez intimes pour que je la vois de ce côté là. Nous le deviendrons.

Il me faudra, entre temps, la chute de notre mur de Berlin et François René de Chateaubriand à la rescousse pour emporter ma Récamier.

C’était hier.

Dans sa fossette, il y a toute la finesse et la subtilité d’une perle rare d’Orient. Il n’y a pas que les sourires pour la révéler : il suffit que la conversation soit légère… C’est un signe, la récompense si j’ai pu la ravir.

Ce petit trésor au coin de sa bouche, je l’avais tout de suite remarqué. Avant, je crois, de tomber profondément en amour avec elle. Oui, je suis vraiment tombé, dans un abîme mille fois intense et mystérieux.

Je ne savais pas qu’on pouvait autant aimer.

Profondeur de l’amour, qui s’incarne et se creuse dans notre humanité, dans nos corps et dans nos coeurs.

On m’avait trompé, le bonheur est possible dès ici-bas. Il me manque parfois le souffle ou la vue, mais je sais que j’ai plongé dans les temps et pour l’éternité.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire