Suis-je déjà mort ?

12 Mai Suis-je déjà mort ?

C’est vrai… Je n’entends plus rien autour de moi, depuis très longtemps en fait, mais je ne m’en étais pas rendu compte plus tôt. Que des bruits, le glissement des voitures sur l’asphalte, les alertes d’ambulances pressées, les cris de silhouettes indistinctes et lointaines. Parfois, des bourrasques et des tempêtes qui criblent le sol des pluies violentes du ciel noir.

Plus rien d’humain, en fait. Parfois des frottements dans l’air, comme celui d’oiseaux qui s’éloignent. Nos corps qui se frôlent comme des ombres ou des fantômes, tant j’ai l’impression souvent qu’ils passent au travers sans aucune sensation, aucun contact, rien.

J’ai fini par m’y habituer. Inconsciemment, sûrement. J’étais dans le couloir mais je ne le savais pas. Depuis plus longtemps que je ne l’admets, en fait, je suis dans la salle d’attente vers l’autre vie, tandis que la mienne, celle à laquelle je croyais encore, s’est retirée comme un tapis qu’on enroule dès la fin d’une cérémonie.

J’y suis toujours et j’attends encore au creux d’un tunnel qui me semble plus long que toutes les éternités. Il paraît que tout se passera bien. Je n’en sais rien, mais c’est ce que j’ai lu dans le livre, et j’ai très envie d’y croire. On y dit que le Royaume est déjà commencé. Il y aurait un roi, et moi je suis déjà à genoux à prier sa clémence.

Je veux bien. Il doit être grand ce royaume. Tellement loin que l’attente est longue et que je n’en perçois encore aucune lueur. En vérité, je ne sais plus où je suis. Il est possible que je sois déjà mort, mais qu’il n’y avait déjà plus personne autour de moi pour me le dire.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire