Lundi matin

02 Mai Lundi matin

Les bras baissés, je laisse venir à moi l’air du dehors et l’inspire à pleins poumons. Je le fais pénêtrer dans toutes les parties de mon corps. Je visualise son cheminement à l’intérieur de mes membres, de mes veines et de mes organes : Pas un qui n’est oublié, l’air se répand partout, rien ne lui résiste et chaque élément de mon corps a besoin de lui.

Je visualise l’oxygène qui dilate et détend mon corps. Il apporte des particules de lumière qui fusionnent avec mes propres particules. Je visualise la transformation qui opère chaque jour, la métamorphose de tout mon être avec l’énergie d’amour qui vient en moi et qui me submerge. Ma peau frémit, mon coeur bat, ma poitrine et mon ventre vibrent de ses battements qui répandent en moi la magie de la vie.

Je me laisse faire… Je cherche à tranquilliser mon mental et mes émotions pour qu’ils ne projettent pas une fausse image déformant les réalités profondes qui opèrent en moi et pour qu’ils n’occultent pas les finalités merveilleuses qui s’exercent depuis toujours et pour l’éternité. Elles sont tellement plus grandes que moi que je ne pourrais ni les concevoir ni les pressentir…

L’air apporte et renouvelle sans cesse la vie en moi. Je ne m’oppose pas à lui ni à rien d’autre. J’accepte tout ce qui survient.

J’écoute ainsi mon coeur, et je suis attentif à ses désirs et ses rêves les plus forts : c’est la prise de conscience qu’ils sont en moi et la certitude qu’ils s’accompliront qui me rendent déjà heureux.

Déjà, tous ceux qui sont autour de moi sont les cadeaux de ma vie. Je bénis toutes mes rencontres présentes et à venir qui sont et seront autant de possibilités qui me sont offertes d’aimer et de donner. Ceux que j’ai blessé ou qui m’ont blessé, je leur demande pardon et je leur pardonne tout. J’émets vers chacun d’entre eux le voeu de la paix.

Chaque instant compte, à commencer par celui-ci : Je sens la respiration qui remplit et creuse mon corps. Je sens mes pieds qui reposent doucement sur le sol. J’entends le monde qui vit autour de moi. Je lâche prise, et j’éprouve l’entière gratitude de vivre ce moment présent.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire