le sens de la vie

06 Avr le sens de la vie

La capacité que nous avons à nous faire du mal les uns aux autres, à commencer par nos plus proches, elle me semble aussi infinie que celle de les aimer. Je crois même, en nos vies terrestres, qu’il est beaucoup plus facile de faire le mal que le bien. Que l’amour, nous pouvons à peine l’esquisser, le balbutier, et le recommencer sans cesse. Cela doit être ça, le sens de la vie : apprendre à aimer.

Comme s’il fallait des années, des dizaines d’années pour apprendre.

Combien de fois me suis-je trompé dans la vie ? Surtout, combien de fois m’en suis-je rendu compte ? Je commence à comprendre que lorsque je me trompe, je fais le mal au lieu d’aimer.

Nous sommes tous responsables. Notre responsabilité s’exerce sur nous même, et sur tous ceux que la vie nous a donné de rencontrer. Rien n’est au hasard. Chaque rencontre est une possiblité d’aimer, une possiblité de vivre plus, d’entrer toujours un peu plus dans ce mystère de l’amour qui va de paire avec celui de la plénitude, de l’existence accomplie. Dieu est amour, nous dit-on. C’est sans doute pour cela qu’il est si difficile de le reconnaître.

Alors pourquoi m’arrive t’il si souvent de faire le mal, quand je recherche tant à aimer et à être aimé ? Je crois que nous ne sommes pas perdus, ni démunis face à notre impuissance. Et le pardon est sans doute une des plus belles inventions qui soit, car il permet d’effacer. Imparfaitement bien-sûr, tant il est rare et difficile. Mais il est toujours à la portée de notre coeur, tant que celui-ci soulève notre poitrine.

Tags:
, ,
Pas de commentaire

Laissez un commentaire