La délicatesse du sanglier

04 Juil La délicatesse du sanglier

Serais-tu fière que cet article t’as été consacré ? Même pas peur… Tu ne sauras même pas qu’il existe.

Je te vois… Hure au sol en rase mottes, les jambes carapatées de légère humeur et de rires et d’oubli. Oui, d’oubli. Idiot suis-je…

Alors je préfère t’oublier et me permettre à mon tour. Tout est permis, d’accord ? En fait, pourquoi attendrai-je la permission, double idiot suis-je ?

Je vais encore essayer la franchise animale avec toi. Face à face. Par horreur, en fait, de me mentir et de faire semblant. Je ne suis pas mécontent de m’engouffrer et me vautrer dans tes fautes.

Je sais, ce n’est ni fin ni subtil. Alors, nous nous reconnaîtrons peut-être dans ce sommet d’exquise et bien animale délicatesse.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire