Histoire d’un sein – suite

08 Mai Histoire d’un sein – suite

Le sein est découvert, avait-on dit.

Ce n’est pas qu’un joli sein, quelconque et endormi, comme l’ont la plupart des femmes. C’est une citadelle née au coeur du désert.  Son mamelon délicieusement pointé de rose est tendu en éclaireur, en guetteur de toutes les bonnes conquêtes qui peuvent lui venir du monde.

Les alizés irradiés du regard de l’homme soufflent déjà vers lui et le caressent d’airs chauds.

Coeur de rose planté dans une chair blanche et généreuse, bombée et soulevée par ta respiration. Toi qui, déjà, te sens appelée au meilleur de toi-même.

L’homme n’a encore posé que ses yeux sur toi, et les tiens clignent déjà de plaisir. Pas un mot n’est prononcé, ce n’est déjà plus la peine. Tu réclames déjà ses lèvres et ses mains sur ta poitrine qui veut être prise par la force de la fusion.

Ton sein sera la récompense et la consolation. Le premier lieu de communion.

1commentaire
  • Marie de Wezel
    Posted at 21:01h, 08 mai Répondre

    ce sein est heureux d’être désiré, avec le second le bonheur n’en sera que plus grand !

Laissez un commentaire