Désirs

27 Mai Désirs

Je ne sais pas, je ne peux pas te répondre… j’ai les écoutilles qui se ferment les unes après les autres… tu comprends ?

Je ne sais pas si je t’entends.

D’ailleurs, à ton tour, m’entends tu ?

En fait, je ne sais pas pourquoi j’’écris cela.

Je ne voulais pas parler… qui a tort qui a raison ? Je m’en fiche complètement. Je voulais toucher ton corps pour y confondre le mien. Il n’y a que cela qui puisse me rassurer et, oserais-je en employant ce mot si vulgaire, me contenter. Pardonnes-moi si ce mot te choque et tu en as le droit. Tu sais que j’ai horreur de le prononcer, mais je l’entends si souvent, même par des gens biens, que je finis par me demander si je ne me suis pas trompé là aussi.

Pour moi, tu comprends, les mots, les arguments, les phrases…

Ta parole ne m’apportait plus rien. La parole n’est qu’un media, et c’est tout son mérite. Mais elle n’est pas toi, elle n’est que ce qui peut me rapprocher de toi, ou me faire entendre de toi. Mais elle n’est pas ton corps, et c’est ton corps que j’aime et qui me manque.

Il n’y a que la couleur de ta peau, tes doigts et tes bras sur tout mon corps, le contact de ta chair, la douceur de tes seins ou la profondeur de ton ventre qui, je le sais, répondent à mes questions.

Qui ne sont ni des questions ni des besoins. Des désirs. Oui, à tout faire et tant que nous restons dans l’univers des mots, faute de mieux, je préfère celui-là. Finissons-en donc et accordons-nous tout de suite avec celui-ci si tu le veux bien : le Désir. C’est l’irrésistible attraction, l’élan, l’énergie qui nous transporte et nous offre les uns aux autres.

1commentaire
  • Lys
    Posted at 08:27h, 28 mai Répondre

    Magnifique !
    Délicat
    Belle journee
    Bambou

Laissez un commentaire