les dix commandements

dans le désordre :

« Gros-Câlin », ou « Pseudo », ou « La Vie devant Soi », enfin, au moins un roman de Romain Gary (ou d’Émile Ajar)

« Voyage au bout de la Nuit », de Céline

« Crimes et Châtiments », ou « Les Frères Karamazov » ou « L’Idiot » de Dostoïevski

« Mémoires d’Outre-Tombe », de François-René de Chateaubriand

« La Métamorphose » de Franz Kafka

« Les Fleurs du Mal », de Baudelaire

« Belle du Seigneur » d’Albert Cohen

« Madame Bovary » de Gustave Flaubert

« The Picture of Dorian Gray » d’Oscar Wilde

« Sexus » d’Henry Miller

et j’aurai bien aimé rajouter « Vagabonde », de Colette, parce que j’y ai trouvé le nom de ce blog, mais ça fait onze…

Quel regret de ne pas avoir connu Colette !

Et cette liste peut changer. Tout change…