le Dieu Impatient

Blog

« Écrire ! Verser avec rage toute la sincérité de soi sur le papier tentateur, si vite, si vite parfois que la main lutte et renâcle, surmenée par le dieu impatient qui la guide… »
Colette, La Vagabonde

 

27 Sep Fatigue Générale

Le mot devrait être banni. Rien que de le prononcer, l'effet redouble. De plus, la fatigue ne camoufle-t'elle pas l'ennui ? Lequel nourrit l'autre ? Cette question me fait penser à celle de qui la poule ou de l'oeuf, ou celle que j'aime bien de la barbe en dessus ou en dessous, qui empêchait le capitaine Haddock de s'endormir. La passion ne connaît ni la fatigue ni l'ennui. C'est un fait. L'enfance non plus, au contraire de la vieillesse. Alors, celui qui n'a de cesse de se plaindre de l'un ou de l'autre, en réalité, c'est celui qui creuse sa tombe...

Lire la suite...

27 Sep La vie ne prévient pas

Et puis, à force d'attendre qu'arrive son heure avec les femmes, l'écriture ou avec la vie tout court, il a le sentiment d'avoir laissé l'heure passer, d'avoir été dépassé. Il reste là, en arrière, pantois. La vie ne prévient pas. On s'attend à de grandes choses. On se prépare. On engrange. Et on attend le déclic. Qu'une main divine vienne enfin appuyer sur le bouton, comme pour mettre la lumière dans une pièce laissée dans la pénombre. Pourquoi a t-il toujours attendu cette main d'un Autre ? Pourquoi ne lui a-t'on pas dit qu'elle ne pourrait être que la sienne ?...

Lire la suite...

23 Sep L’ange de Bethesda

Des images aériennes d'une netteté étonnante, un vol rapide et silencieux, qui fend le ciel bleu pur et les masses de nuages blancs et légers, découvre des monuments que l'on reconnaît vite - le Golden Gate Bridge, l'arche de Saint Louis, la skyline de Chicago - pour rebondir toujours plus loin. Enfin, Manhattan, l'image commence à ralentir au dessus des premières tours, bientôt l'Empire State Building à gauche, puis Rockefeller Center à droite. Nouveau plongeon dès les premières verdures de Central Park. Puis elle descend de plus en plus lentement, et s'arrête en face d'une statue. Celle d'un ange qui...

Lire la suite...

22 Sep Tellement heureux

C'est une vague qui monte d'un coup, une émotion fulgurante, aussi forte qu'éphémère. Car il est de retour chez lui, parmi les siens. Les visages lui parlent, les histoires sont proches et se ressemblent, qui lui permettent de recoller la sienne. Leurs parents aussi auraient pu se rencontrer. Des frères en tout cas, il les reconnaît tous. Enfant prodigue, il est tellement heureux de les retrouver et de fouler, pour de bon, le même sol qu'eux....

Lire la suite...

22 Sep Musiques douces

Rien de tel que la musique pour adoucir les moeurs. Est-ce ce que pensent les autorités kényanes qui essaient, ce matin, de neutraliser les terroristes qui ont attaqué un centre commercial de Nairobi et massacré, déjà, trente-sept clients ? C'est ce que je me suis dit tout à l'heure en regardant les premières images du drame. Provenant des caméras de surveillance, elles ont été mises en ligne et passent sur les grands sites d'information, entre deux spots de publicité finançant benoîtement le streaming. Images d'allées désertées aux vitrines encore allumées, puis de silhouettes qui surgissent et courent et se cachent. On...

Lire la suite...

21 Sep Automne

J'aime le ciel bleu pâle de ce matin qui veut me faire croire que c'est encore l'été Je n'aime pas cette date du 21 septembre, qui m'éloigne de l'été J'aime le craquement sec des feuilles mortes sous mes pieds Je n'aime pas ces pluies qui gorgent les caniveaux et les plates-bandes J'aime les routines et les labeurs qui, lentement, reprennent et me rassurent Je n'aime pas cet engourdissement qui monte et submerge la ville J'aime m'endormir et rêver que les mois défilent et que l'été recommence...

Lire la suite...

16 Sep Lundi gris

Les feuilles qui tombent de plus en plus des arbres sont trempées par la pluie de cette nuit. Elles jonchent le sol, traînent dans les caniveaux, forment de tristes paquets à l'angle des trottoirs, comme des liasses de billets de banques jaunis et dévalués, qu'on aurait jetés là, au coin de la rue. Fini leur craquement sous le pied ou leur papillonnement dans l'air léger. L'été fut bien court, il fait déjà frais, le plafond du ciel s'y met aussi, qui descend de plus en plus bas, blanc et opaque, abaissant sur nous la toile de labeur et de routine,...

Lire la suite...

15 Sep Rien à dire

"Cherchons comme cherchent ceux qui doivent trouver, et trouvons comme trouvent ceux qui doivent chercher encore." Cette citation bien connue de Saint Augustin, c'est celle que j'inscrirai au fronton de mon académie. J'ai de plus en plus de mal avec les certitudes. Plus elles sont assénées, plus elles semblent fortes et indiscutables, plus elles me mettent mal à l'aise pour ne pas dire plus. Particulièrement celles qui touchent aux valeurs morales et sociales. Vous comprenez, rien n'est plus comme avant, notre civilisation f...

Lire la suite...

14 Sep Berlin

La première fois, le Mur venait de tomber quelques mois plus tôt. Je n'y étais pas retourné depuis. L'Allemagne s'est réunie, la Pologne est entrée dans l'Union Européenne, la Guerre Froide définitivement gelée, certains ont même dit que l'Histoire était arrivée à la fin de son cycle. Cela paraît loin déjà. On parle de guerre en Syrie, l'instabilité du monde actuel ferait presque regretter l'ancien, beaucoup plus simple à comprendre entre le monde du bien, à l'ouest, et celui du mal, à l'est. Depuis, l'écorce terrestre craquèle de plus en plus, le béton de nos certitudes d'alors explose de partout. Je n'ai...

Lire la suite...