le Dieu Impatient

Blog

« Écrire ! Verser avec rage toute la sincérité de soi sur le papier tentateur, si vite, si vite parfois que la main lutte et renâcle, surmenée par le dieu impatient qui la guide… »
Colette, La Vagabonde

 

22 Oct Faut pas rester avec les jaloux

Sa crinière blanche resplendit, la mise en plis date certainement de ce matin et les belles boucles fleurissent avec entrain son front de soixantenaire : Jacqueline, l'appelleront nous, Jacqueline donc ne cesse de clamer et de répéter autour d'elle : "Faut pas rester avec les jaloux". En face d'elle, il y a Huguette. Campée fière, elle recueille d'une joie bruyante les délicates confidences de Jacqueline. Elle est solide et bien bâtie, Huguette. On comprend qu'elle a choisi d'affronter gaillardement la décrépitude qui rode. Elle ne va pas s'en laisser compter. Le propos ne doit pas être triste. Elles déchirent l'air de rires...

Lire la suite...

13 Oct mon petit homme

Profil aquilin tout en douceur, cheveux blonds comme les miens, où mes doigts s'enfoncent jusqu'à la paume pour une caresse qui lui est autant destinée qu'à moi : Ce frottement me rassure, la profusion de ses boucles me comble, comme la vue des blés montants balayés par le vent. Large sourire qui diffuse sa sensibilité et son charme. Tendres échanges, complicité des livres ou des jeux, surtout ceux que je lisais ou que je jouais, les mêmes, à son âge. J'essaie de lui transmettre mes bonnes émotions, je découvre les étoiles en lui qui brilleront bientôt. Peurs pour son avenir, craintes...

Lire la suite...

12 Oct le Grand Bleu

Ce point dans l'espace, cette lueur qui naît et se rapproche. Il distingue quelques couleurs, du bleu surtout, du vert et peut-être du jaune. Leur clarté est merveilleuse et brutale, saisissante et inattendue. Partant de la droite, le rayon remonte vers son visage jusqu'à lui transpercer l'oeil gauche. Il ne ressent aucune douleur au contact de cette lumière qui l'envahit et le submerge. C'est le souffle maintenant qui, tout d'un coup, ralentit et s'inverse. Il est aspiré de l'intérieur, aussi vite qu'un gant qu'on retrousse. Il va tomber. La vie va s'arrêter. Elle va s'interrompre pour aller dans un ailleurs creux et cotonneux. Tout...

Lire la suite...

12 Oct Saint-Cast

C'était à Saint-Cast, dans une pension de famille ou l'un des ces hotels chics des résidences majesteuses qui longent encore aujourd'hui la plage de cette jolie station balnéaire de la Côte d'Émeraude. Mes grands parents qui vivaient alors à Londres, avaient pris l'habitude de traverser la Manche tous les étés, accompagnés de leurs deux enfants. Comme beaucoup de leurs compatriotes, ils venaient trouver le soleil et la chaleur qui manquaient à Weymouth, Ramsgate ou Torquay. Mon père, marin dans l'âme, me raconta certainement les longues heures de navigation en Ferry Boat, mais je n'en ai pas gardé le souvenir. Non, c'est...

Lire la suite...

03 Oct Nostalgies d’un promeneur solitaire

Ce n'est pas la première fois, loin de là. C'est plus qu'une habitude, un rituel qui, ces derniers temps, devient presque hebdomadaire : à chacun son dimanche. Pour moi, c'est remonter ou descendre les rues d'une grande ville européenne, où mes activités actuelles me portent. Assis en terrasse au milieu d'une place gagnée par la nuit et les touristes allemands, je me demande ce soir pourquoi j'aime cela, et ce que j'y viens rechercher. D'ailleurs, les sensations et les expériences sont rarement les mêmes. Elles diffèrent autant que ces quatre coins du continent et n'ont de commun que la solitude du...

Lire la suite...

01 Oct un personnage fuyant

On disait de lui dans la famille qu'il avait ses générosités. Pour moi, cela tombait bien, il me gâtait particulièrement, ses cadeaux me ravissaient et faisaient pâlir d'envie mes camarades d'école. C'était comme cela avec lui. Nous ne savions pas où il habitait, dans quel pays ou quel continent, ni ce qu'il faisait. Etait-il marin au long cours ou homme d'affaire, espion d'une puissance occulte ou représentant en commerce ? Il arrivait presque à l'improviste, et me ravissait dans le tourbillon de sa générosité et de sa folie probable. A chaque fois, ma mère n'avait été prévenue de la venue de...

Lire la suite...

01 Oct Dix minutes

Il n'y a que dix minutes seulement que je l'ai remarquée. L'arrivée d'un groupe bruyant qui s'installait interminablement à la table d'à côté m'avait empêché de la voir. Elle est assise, seule, juste en face de moi. Il n'y a que l'allée centrale de la brasserie qui nous sépare. Elle ne cesse de remplir les pages d'un agenda, elle souligne certains passages avec une règle en plastic d'écolier, qu'elle tient dans la main gauche, tandis qu'elle tient dans sa main droite un stylo bic quatre couleurs. En avant, en arrière, elle tourne les feuilles dans tous les sens. Elle porte un chemisier...

Lire la suite...

29 Sep Picotements

La vie qui picote au bout des doigts. Le vent qui souffle et dépose une couche d'air frais sur ses bras, tandis que la chaleur de la journée est tombée avec le soir. Le scintillement des étoiles, qui brillent pour lui résolument. C'est son heure, il le sait. Enfin. Le canal est ouvert, les flux d'énergie abondent dans ses veines et gonflent son coeur. Toutes les attentes d'hier disparaissent. C'est le temps de la réalisation et de l'accomplissement qui est venu. La beauté s'incarne, elle se révèle dans le visage des femmes qui l'entourent. Elles sont toutes belles. Il sait qu'il...

Lire la suite...

28 Sep Start-Ups & Brain Storming

Nous avons été invités à passer la journée en cénacle. D'un côté, un gros investisseur industriel à l'affut des dernières trouvailles technologiques. De l'autre, quelques start-ups triées sur le volet, venues présenter leur concept et, pourquoi pas, remporter le gros lot. Le tout en grande discrétion : nous sommes au Lab, pas un dans un de ces bureaux flambants neufs que ce géant mondial de l'informatique occupe dans les quartiers d'affaires de Munich toute proche, comme dans toutes les autres grandes villes occidentales et asiatiques. Non, un bâtiment quelconque et sans âge, au fond d'une petite zone industrielle égarée en pleine campagne,...

Lire la suite...