Trois mots

08 Mar Trois mots

Il y avait un mur, des murmures peut-être, un jeu de mot je crois, et des images sublimes. Elle étaient si fortes que je n’ai pas pris le soin de les noter, alors que j’étais entre la conscience et le sommeil. J’étais sûr que je m’en souviendrais. J’ai hésité un instant. Ne devrais-je pas aller me lever et tout noter, pour ne pas oublier ? Mais la clarté était si forte, elle illuminait tant mon esprit, je me suis convaincu que je n’oublierai pas. J’ai simplement répété trois mots dans ma tête, plusieurs fois, pour me souvenir. Ils contenaient toute l’évidence. Et je me suis endormi.

Ce n’est que quelques heures plus tard, après le réveil déjà.  J’avais tout oublié. Une femme parlait devant moi. Elle a parlé d’un mur. C’était un des trois mots. Je me suis alors souvenu de mon engourdissement d’alors.

Sèchement, brutalement, je l’ai interrompue. Je venais de retrouver une partie de ma vision.

Mais je n’ai pas encore réussi à retrouver les deux autres. Je ne parviens pas à reconstruire cette beauté.

Des femmes nues ont dû captiver mes songes et m’emporter vers des univers plus faciles, que sais-je ?

Je sentais bien pourtant que je tenais une image essentielle, qu’il y avait un texte qui se déployait derrière. Et je ne m’en souviens plus. Vais-je retrouver l’intuition, le flash, l’image qui illumine le reste ?

Les heures ont passé. Il est temps d’aller dormir maintenant. Je vais être plus vigilant, je noterai tout ce qui surgira de mon esprit, lorsqu’il part en liberté et que je le lis encore. J’aurai sur un carnet posé à côté de mon lit. Je sais aussi que je vais vous retrouver, mes maîtresses voluptueuses et généreuses.

M’aiderez-vous ?

Paris

Pas de commentaire

Laissez un commentaire