Possession

09 Juil Possession

Tu te le demandes à ton tour, parfois… Le diable existe t’il ? Serais-tu possédé toi-même ou, du moins, n’y aurait-il un sort jeté contre toi ?

Comment comprendre, sinon, les blocages de ta vie ? Tu vois, les piramides aztèques, où la longueur des plateformes dépasse de loin la hauteur des marches ? Sais-tu pourquoi ? Eux qui étaient proches des astres et du soleil, ils savaient… Mais toi, tu ne voudrais par croire aux peurs ancestrales, aux superstitions ou aux paniques d’avant.

Ces temps de vide qui se répètent dans ta vie, et qui ressemblent à l’apesanteur… Et toi, tu tournes et retournes enfermé dans ton scaphandre. Pas la peine que tu cries ou que tu chantes quoi que ce soit, nul ne t’entendra.

Quelle est cette énergie mauvaise qui te force à la résistance, à la solitude, à la peur plutôt qu’à la vie, à la joie, au partage ?

Une chose est sûre : tu ne peux régresser. Du moins, tu ne le voudras jamais. C’est comme la Castille : le désert ou le soleil ou rien ! Et tu crois encore que la vie est plus forte en toi que cette énergie mauvaise qui cherche à t’anéantir.

Donc, tu as la liberté encore. Celle d’espérer en des lendemains meilleurs, et que ces journées béantes de vide et de silence froid – qui ressemblent à ces marches trop plates et trop grandes des ruines aztèques – tombent enfin dans la nuit d’où s’éveillera le premier jour.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire