(bref) Éloge de la Méchanceté

29 Juin (bref) Éloge de la Méchanceté

Comme ça, je n’aurai besoin de ne tuer personne ! Je vais simplement vous régler votre compte, je n’oublierai aucun de vous… Pas de quartiers, tue ! tue !

Ce sont vos suffisances, vos satisfactions, vos plates certitudes, vos indignations… vous comprenez ?

Rien de mieux que le réalisme, le cynisme froid de celui qui, justement, ne s’en laisse pas compter. J’aime bien cette méchanceté qui fout tout à poil, qui balaie les faussetés, les hypocrisies, les bons sentiments…

Céline m’a appris ça. Lui le vrai méchant de la littérature française, mais dont personne n’a atteint le niveau. Lui qui, en privé, soignait les pauvres gratis.

Des illusions, je n’en ai pas beaucoup non plus. Ni sur moi-même, ni sur les autres. Alors, rien de mieux qu’un bon nettoyage. Peut-être que cela nous rendra plus humbles…

 

à suivre…

Pas de commentaire

Laissez un commentaire