Les vieux de service

07 Oct Les vieux de service

« C’est nous les vieux de service, ceux qui répondent toujours aux journalistes, vous savez… quand il y a eu une catastrophe naturelle, genre inondation ou incendie, canicule ou froid polaire… nous avons été recrutés pour ça : moi, j’ai le flair il paraît, l’instinct ! je sens les micros, ils m’attirent. »

« Alors, dès que quelque chose se produit, nous avons été bien formés, nous sortons et nous les repérons, les voitures ou les motos de presse. Un petit tour innocent, l’indignation, la colère ou la tristesse, ou alors l’air de s’ennuyer ou de passer par là, ça marche à tous les coups… Une vraie organisation, faut pas croire, ce sont des pros !” dit-il en pointant son doigt trois fois de suite en direction du plafond. Je lève les yeux, je ne vois rien.

– « Jamais vu ça !.. En quarante ans, cela ne s’est jamais produit… De mémoire… C’est le réchauffement de la planète…”

– On les a bien apprises les formules, vous savez… et comme ça, j’ai déjà réussi à me faire interviouver plus de dix fois !

Il me sort d’un tiroir un album photo qui ne demandait que ça et qui, au contraire du reste, n’est couvert d’aucune poussière : il doit le montrer souvent…

Je regarde, médusé, les photos, les captures d’écran de journaux télévisés, les extraits découpés dans le journal, tous les trophées de guerre du papy dérisoire. Je n’en reviens pas…

J’essaie de lui poser des questions sur cette mystérieuse organisation. Pour seule réponse, j’ai à nouveau droit au même doigt qui vise encore quelque chose dans les hauteurs, tandis que l’index de l’autre main lui barre les lèvres.

– secret défense !” me sourit-il.

Mais je sais qu’il ne m’en dira pas plus. Plus que quelques années à attendre. Oui quand je serai assez vieux pour être recruté.

 

Pas de commentaire

Laissez un commentaire