Les buveurs de vent

06 Jan Les buveurs de vent

Lecteur, ne soit pas déçu… Ce n’est, encore une fois, qu’une scène de vie. Banale, ordinaire, que j’ai attrapée tout à l’heure en allant faire une course.

– tu bois toujours le vent, comme quand tu étais petit ?

Le bonhomme n’est pourtant pas bien grand, la vieille dame le tient par la main tandis qu’ils croisent à ma hauteur.

Lui, le coeur gonflé de fierté :

– oui, toujours ! je n’ai pas oublié, tu sais ? je n’oublie jamais de boire le vent !

Il est vrai que l’air est un peu agité ce matin, balayant de douceur les rues de décembre.

Alors, je me demande d’où vient le mal sur cette terre…

N’avons-nous pas tous vécus les mêmes moments d’attention et de tendresse ? D’une mère ou d’un parent proche ? Alors, pourquoi cet oubli ? Car nous n’avons pas tous été les victimes des violences qu’on lit dans les journaux. Pas moi, en tout cas. Et pourtant, le mal est venu. En moi aussi. Les doutes, les peurs… Tout est venu avec l’âge, et cette lente entreprise de survie qui s’impose et ne nous lâche plus.

Oui, j’ai été aimé. J’ai reçu la plus belle promesse, de ma mère en particulier, de mon père aussi.

Je devrais voler dans l’air doux.

Et toi aussi, lecteur, si tu réfléchis un peu, tu verrais aussi tout l’amour qui t’a porté jusqu’à ce jour.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire