Le retour de la Chauve-Souris

26 Oct Le retour de la Chauve-Souris

C’est la seconde fois que l’on me fait, à l’approche d’une demeure inconnue, la menace des chauve-souris (http://www.dieu-impatient.com/litterature/la-chauve-souris-et-la-bougie/). C’est donc un signe. Car je me souviens les conséquences de la première fois. Je pressens, assis sur la banquette arrière de la voiture, qu’il va de nouveau se passer quelque chose d’important.

Avec l’autre main sur le volant, Kiki semble nous décrire de sa main droite le vol des rapaces nocturnes, ceux qui me terrorisent depuis mon enfance et ne veulent donc plus me quitter:

– c’est le froid du dehors. Il suffit de laisser une seule fenêtre ouverte. Attirés par la chaleur, les insectes en profitent pour rentrer dans la maison. Ils atterrissent en haut des plafonds, sur les rideaux. Les chauves-souris n’attendent que cela, elles raflent la mise et s’offrent un gueuleton inespéré… »

Comme il y trois au quatre ans déjà, je viens de quitter Paris pour aller me plonger dans les entrailles de la campagne française. Pour des raisons pourtant très différentes, j’avais quelques appréhensions qui me serraient la gorge, comme à l’arrivée au Saint des Bois.

Ces deux voyages n’ont pas été les seuls, il y eut d’autres tournées en Bretagne, dans les Alpes ou le Sud-Ouest. Mais… bien qu’insolite et plutôt anodine, cette annonce faite dans la voiture, avant même que nous ne soyons arrivés, a mis tous mes sens en éveil.

Les chauve-souris sont de retour.

Cette fois-ci, toutes les lumières d’une belle maison ont été allumées pour notre arrivée. A l’intérieur, il rêgne une douceur et des harmonies gaies et folles en même temps. Nous allons même réveiller la cheminée, alors qu’octobre ignore toute fraîcheur encore.

Faisait-il trop chaud dans la maison aux-fenêtres-bien-fermées ? Il n’y aura pas de chauve souris. Pas plus cette fois-ci qu’il y a trois ans. Aucune menace, bien au contraire. Une semaine plus tard, il me tarde déjà d’y retourner.

1commentaire
  • louis de Sagazan
    Posted at 12:27h, 01 novembre Répondre

    Bravo ! Très sympa ! Agréables cette succession de paragraphes équilibrés ! Dans un tout autre genre cela me rappelle Tavares.

Laissez un commentaire