Job

23 Mar Job

Job est sur son tas de fumier, et il interroge le ciel.

“Où es-tu ? Que me veux-tu ? Pourquoi me mets-tu à l’épreuve ?”

Job recherche son dieu créateur. Celui qui a laissé une immense nostalgie dans son coeur, la vision de son amour et de sa beauté. Avant la séparation, avant la naissance sans doute, avant l’épreuve qui dure maintenant toute une vie.

Depuis ce temps, Job erre sur la terre et n’a d’autre compagne que la solitude. Il scrute l’immensité vide du firmament, qu’un tapis de nuage bas sépare des hommes presqu’en permanence. Il n’est plus d’azur ni de soleil, et l’air froid a envahi la terre. Mais les souvenirs ne l’ont pas quitté, et l’émotion est encore pure, elle qui soulève encore sa poitrine et enflamme son coeur. Il voudrait tant crier son amour.

Job garde l’espoir. Job scrute et guette sans cesse. Parfois, le souffle du vent se fait plus fort. Alors il voit. L’éternité se dévoile, le chemin vers dieu, la lumière se révèlent. Cela ne dure qu’un instant, mais celui-ci est suffisant. Ainsi, Job reprend courage et se remet à croire.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire