J’ai beaucoup souffert *

18 Nov J’ai beaucoup souffert *

Nous partirons du principe que j’ai beaucoup souffert. Vous ne l’avez jamais compris. Je vais vous le faire comprendre. Vous en pleurerez. Vous allez voir.

Il m’a fallu du temps avant de saisir l’étendue du problème… C’était à moi, et à moi seule, de me rendre justice. Sinon, cela n’aurait jamais été fait. J’ai fini par admettre que personne ne le ferait à ma place. Pour dire ce qui avait été. Dans la clarté, sans fard et sans mensonge.

Enfin, je pourrais attendre un vrai regard sur moi. Le vôtre. Lorsque vous aurez pris connaissance de mon histoire, vous verrez bien que nous n’avons pas vécu de la même manière, même si, pour certains d’entre vous, nous traversions les mêmes temps et rencontrions les mêmes personnes.

J’ai dû remonter jusqu’au plus loin de ma mémoire. Et donner de la lumière là où tant toutes les d’ombres m’étouffaient. Progressivement, j’ai pu les surmonter les unes après les autres en les écrivant sur le papier. J’ai compris que ce n’était pas moi, mais eux qui m’avaient lestés de leurs propres poids, et que c’était ma générosité, ma naîveté et mon innocence qui m’avaient fait tout absorber comme un buvard. Eux, mes parents, mes proches. Vous aussi peut-être qui m’avez croisés et avez cherché vous aussi à profiter de moi.

Vous allez voir, vous n’en reviendrez pas. Peut-être trouverais-je ainsi le moyen de vous pardonner. Et vous, j’espère enfin que vous saurez m’aimer.

* je précise, car il arrive que des lecteurs me posent des questions, je précise donc que ce texte ne me concerne pas. Quoique… Enfin, ce que je veux dire, c’est que j’ai imaginé quelqu’un… Cela n’était pas très difficile, car quelqu’un est assez proche de moi, si vous voyez ce que je veux dire. Enfin non, vous ne voyez pas, vous ne le pouvez pas, mais cela n’a pas d’importance.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire