Guérison

08 Juil Guérison

Entendu à la radio, dans un demi sommeil… Je ne sais plus qui parlait, mais j’ai trouvé le propos intéressant. Je me suis réveillé, j’ai essayé de le retranscrire pour le déposer ici, pour y revenir plus tard.

L’homme disait :

« Le beau attire, le beau guérit. Quelque soit ton mal, il y a une beauté pour l’effacer, le surmonter, le transcender jusqu’à atteindre la paix, la sérénité, le silence.

Tu sais qu’il y a une beauté qui te correspond et qui te parle plus que toutes les autres. Le problème, c’est la tentation, car il y a beaucoup de beautés en ce monde et tu peux toutes les vouloir. Et beaucoup d’entre elles sont interdites, difficiles, dangereuses, vénéneuses… autant que celles qui sont données, évidentes, rayonnantes…

Comment savoir ? Pourquoi le désir, comme un feu dans les reins, le coeur ou l’esprit, toujours prêt à toutes les révolutions ?

C’est la dualité de la beauté. Comme si tout devait balancer entre deux extrèmes, toujours: corps et esprit, bien et mal, vie et mort, jouissance et souffrance…

Sauf qu’ici, la dualité est en la beauté elle-même.

Faut-il écouter la voix de la conscience en soi ? Mais comment résister aux beautés… irrésistibles ? N’est-il pas mieux de tout tenter, et de faire confiance ? Car tu finiras bien par savoir, par reconnaître ce qui est bien pour toi, ce qui te console, t’apaise et te guérit. C’est la beauté qui te mène à l’amour, au dépassement, à l’effusion… »

Je ne sais pas moi-même. Et toi lecteur ?

Tags:
Pas de commentaire

Laissez un commentaire