Éveil

07 Avr Éveil

Était-ce un réveil ordinaire ou, plutôt, un matin nouveau ? Elle qui connaissait la hâte et, aussi, les inquiétudes du quotidien. Celles qu’il fallait surmonter en chaque début de journée comme des montagnes toujours jeunes et insatiables, elles allaient bien revenir. Comme la veille. Comme chaque jour.

Et pourtant… Comme un vent inconnu, une langueur étrange soufflait sur ses draps, elle remontait jusqu’au visage, embrassait ses joues, frôlait lentement ses lèvres. Elle caressait ses yeux entrouverts, balayait ses cheveux. Avant de redescendre dans les profondeurs de son lit et de parcourir son corps. Une puissante douceur qui frôlait sa gorge, qui appuyait une paume fervente sur son ventre chaud et courait ensuite le long de chacune de ses jambes, jusqu’aux pieds. Pour remonter encore vers la tête en reprenant le même chemin délicieux. Une, deux, trois fois… L’onde se répéta et se renforça. Bientôt, elle circulait sans fin.

Elle savait que la pièce était vide. Mais elle ressentait une présence, bienveillante et lointaine à la fois. Posant ses mains sur elle, elle ferma les yeux. Dans l’obscurité de ses paupières closes, elle crut distinguer un instant les contours d’une silhouette qui surgissait d’un rêve, et s’abandonna dans le sommeil.

Tags:
Pas de commentaire

Laissez un commentaire