Escape

14 Sep Escape

Tu me parlais du sexe de tes amants, que tu aimais prendre en photo pour les envoyer en sms à ta meilleure amie.

Moi je te parlais des arbres dont je te révélais les mystères. Je les prenais aussi en photo, pour les publier sur mon blog.

Y avait-il un léger décalage?

Je rêvais déjà que le mien figure à son tour dans ton catalogue.

Mais tu n’étais déjà plus là…

Pourtant, tu étais apparue. Le miracle t’avait produit des brumes du temps, notre temps, ou de l’espace, ou des deux.

J’étais pris au jeu cruel de la beauté et de la féminité, les tiennes… Je sais que tu le savais, mais je ne suis pas certain que tu en profitais ni même que tu en étais tout à fait consciente.

Je me sentais merveilleusement proche de toi, de ta douceur et de ton émotion si palpables et réelles. Et pourtant, cette fois-ci encore, tu m’échappes.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire