D’accord, et pardon

30 Juin D’accord, et pardon

Il est rare de s’accorder avec soi-même. Encore plus de se pardonner.

Coup double donc, ce soir !

Doublement rare, doublement difficile.

Les détours sont multiples et tout, en moi et en toi peut-être, semble concourir à l’égarement. Aux certitudes rapides et bon marché. Quand l’évidence est trop évidente qu’elle en devient irréelle et absurde. Quand, depuis l’enfance, une voix tendre et poétique te parles mais que tu refuses de l’entendre et d’y croire.

Il s’agit de l’appel de la nature, de l’inné, des dons ou du talent, peu importe le nom, cela revient au même.

J’ai passé mon temps à écouter les autres, et c’est finalement la vie tout court qui concourt à une cacophonie d’ensemble qui confirme bien que je suis sorti de ma voie. Tandis que la voix intérieure dit toujours la même parole.

J’ai fini par l’entendre et l’accepter.

Le pardon est simultané, pas la peine de s’étaler et d’en rajouter.

Au contraire. Libéré de tous les poids, enfin, passer à l’action.

Écrire, écrire, écrire…

Pas de commentaire

Laissez un commentaire