colère des dieux

04 Avr colère des dieux

Pardonnez-moi, on ne peut pas être classe tout le temps. Pas quand on subit ce que je subis. Quand je vois ce ciel plombé, qui nous déverse des vents trop froids et des pluies qui tombent tout le temps et vous transpercent de partout. C’est à demander si les dieux en colère ne nous pissent pas dessus avec un plaisir vengeur. D’ailleurs, la couleur très sombre des nuages les plus insistants me fait me demander s’ils ne seraient pas en train de nous concocter une défécation divine. Moi, des dieux comme ça, je les trouve petits. Je dois être attiré par les poles, je n’ai jamais réussi à vivre dans des pays aimés des dieux, du soleil, où la chaleur et le ciel bleu rêgnent en maître plus de quatre mois par an. Je n’ose pas dire merde, de peur d’en rajouter.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire