Cécile de France

03 Juin Cécile de France

Pourtant, je lui trouve l’allure un peu garçonne, la démarche peu gracieuse… c’est à croire que rien ne lui va. Mais cela n’a aucune espèce d’importance, quand on a la beauté, le charme et l’émotion qu’elle a. Ce soir à la télévision, elle a un peu sauvé ma vie. J’en avais bien besoin, après les hommes aux têtes d’oiseaux idiots ou de macaques méchants avec lesquels il avait fallu se battre aujourd’hui, une fois de plus.

Ses peines et ses sourires me font chavirer. Ses étonnements, ses silences me font plonger dans la tendresse ou la tristesse, avec toujours une douceur qui me berce et me console. Une femme comme elle, pour rêver le temps d’un film… Si je ne peux la posséder, ce n’est pas très grave, elle m’aura fait vibrer un bon, un long moment.

Je ne voudrais cesser de la regarder, mais le film est fini. Heureusement, les traits de son visage se répètent encore en ombres délicieuses dès que je ferme mes paupières… Cela doit être ça le paradis : la contemplentation interrompue de la beauté, celle dont l’éclat m’irride d’amour et de joie, les yeux grands ouverts.

Sur des visages de femmes, sur la beauté des femmes…

Qu’il est bon parfois d’être humain.

Tags:
Pas de commentaire

Laissez un commentaire